betty black

01 novembre 2017

rouler le matin d'un jour férié

parce qu'aujourd'ui, il y a stage pour les enfants, ce matin, on prend la même route que la veille.

Les rues sont vides, deux filles rentrent à pied, leur costume de lapin jusqu'à la taille, un asiatique efflanqué en bas résille et jambières fluos marchent, la gorge osseuse exposée au froid, exposant des marques rouges de chair malmenée, deux soeurs en costumes bleus et cornettes blanches taillent la bavette sur le pont, faisant le régal des touristes photographes... en cherchant un peu, on trouvera leurs silhouettes penchées sur le parapet dans les réseaux sociaux. Les vigipirates ont changé d'église, ils sont devant celle où il y avait un enterrement hier. je me demande quelle personne si importante va à la messe tous les matins de la semaine pour diligenter autant de militaires autour des édifices religieux.

envie d'écrire, envie de lire, envie de trainouiller...

il fait froid, il fait frais,
comme je regrette de ne pas être en congés du côté de l'océan cette année.

 

Posté par betty black à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2017

vélo après ciné

20h37, bon, j'y vais, séance 21H35, début film 22h55. j'ai fait vite, je suis à l'heure. le film est prenant, stressant, tendu et tenseur.

je sors de là un peu pas bien... la preuve, je suis encore en train de pianoter sur mon ordi...

sur le boulevard, une voiture stationnée déboite, et reste à ma hauteur, et se rapproche... je ne comprends pas ce qu'il fait, il peut accélerer un grand coup, ralentir vraiment, et déboiter... je suis un peu à cran après ce fim, je balance mon poing sur la vitre à ma hauteur. ce con me regarde d'un air vide et creux. ben, tu sais quoi, je ne me suis pas sentie des plus rassurée... délivrance urbaine, très peu pour moi. immatriculation de ce scénic bleu sombre : une plaque 56 et le drapeau breton... tous des dégénérés !

Posté par betty black à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2017

vaccin

visite chez la pédiatre. pour obtenir une ordonnance. pour un bilan orthophoniste. luciole a une énergie très belle, me dit celle que je fréquente depuis 11 ans maintenant, et qui fait de l'imposition des mains comme très peu de médecins sortant de l'université... bref, ça ne me dérange pas, j'ai bien emmené ma fille chez rebouteux, magnétiseur etc.

elle regarde le dossier du grand frère. il faut faire un rappel de vaccin.
ah ?
oui.
bon. il n'y en a pas encore 11 ? (sur un ton léger et qui se veut humoristique)
DTP, je vous fais une ordonnance pour tetravar, DTP et Coqueluche.
euh.. vous voyez, la coqueluche, il a déjà étét vacciné, il l'a faite néanmoins, et moi aussi la même année.. et franchement, je ne vois pas l'utilité de recommencer une vaccination pour ça. là. (ni pour tétanos, maos ça, je ne lui dis pas..., parce que quand tu arrives à l'hôpital pour une blessure, il te font une injetcion d'office.)
elle prend son sourire de petite souris rusée qui s'excuse pour dire... oui... mais il n'y en a pas d'autres...

bon. dilmene pour moi. rappel de vaccin ou pas rappel de vaccin ? là, je penche pour le non. mais, je me sens oscillante...

Posté par betty black à 01:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

la collègue

elle vient me voir dans le bureau, le patient n'est pas arrivé, elle me raconte son stress d'accepter le CDI, ils n'ont pas tout lâché, mais un peu quand même, elle raconte ses déboires avec un collègue, et elle me dit une phrase qui va me porter toute la journée "j'aime bien venir le lundi matin, parce que je sais que tu es là, et ça, c'est cool."

Posté par betty black à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

wonderfull

ma fille, sur le porte-bagage, je la ramène de l'école, elle m'enserre de ses bras, qu'est-ce que j'aime ce moment !

après l'arrêt pour boire un verre d'eau chez jeff, je lui dis "let's go" pour qu'elle grimpe. alors, l'anglais amenant l'anglais...

ma fille dit "je suis wonderfull", je lui demande de répéter, c'est tellement joli. 'je suis wonderfull" avec un accent adorable.

je lui demande ce que ça veut dire, elle répond "ça veut dire que je vais bien", j'ajoute :

ça veut dire que tu es merveilleuse...

Posté par betty black à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2017

déjeuner dominical

musique de film de james bond en fond sonore, c'est à qui attribuera le bon titre du film le premier, et puis, le père qui cause des james bond's girls, et de raconter ursula andress, mais aussi l'autre, là, il la décrit... et mon fils qui dit "comme maman quoi."

le père s'interrompt et marque d'un sifflement admiratif accompagnant un geste de la main en direction du gamin "toi, tu sais parler aux femmes, dis donc !"

moi, j'ai pris mon compliment, et je le garde au chaud.

Posté par betty black à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

nuit courte

je ne sais pas si je me suis réveillée spontanément ou si le réveil a commencé à s'agiter doucement...

bref.

debout là-dedans !

 

à chaque fois que je prends du temps pour ces expositions artistiques, je pense, beaucoup, je m'évade, j'ai beaucoup de regrets, sur moi, ce que j'aurais du et que je n'ai jamais osé exprimer. la peur du regard de l'autre sur mon intérieur mis à découvert, tout ça parce qu'un jour, ma mère s'est trahie. au cours d'une dispute, j'ai compris qu'elle avait découvert mon journal, qu'elle l'avait lu. et de ce jour-là, j'ai toujours eu une grande retenue à dévoiler mes pensées, mes idées. j'ai fait des tentatives, avec la vague des blogs. et tout est reparti dans les limbes de l'oubli, effacé par un serveur destiné à autre chose. malgré mes désirs profonds, cette barrière à mon expression ne tombe pas, comme un mur infranchissable de ma censure dictatoriale.

Posté par betty black à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

gigot à l'ail et carottes cocotte

quand je dis que j'ai une vie incroyable... je pars pourune journée faire des expos photos en veux-tu en voilà, te rincée après cette journée de dingue, je me retrouve attablée dans une superbe demeure... quand je dis superbe, c'est splendide ! avec des platanes plus que centenaires le long de la terrasse. et je suis invitée chez un producteur rélaisateur de documentaires connus, il y a à table un écrivain aussi, et tout ce beau petit monde travaille dans ma rue, ou vit à l'angle de ma rue... on a déjà du se croiser... la prochaine fois on se saluera...

et j'ai bien mangé.

Posté par betty black à 00:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2017

le cycliste et la connasse... tout le plaisir est pour moi

le cycliste râle parce que je m'engage sur la route, je lui dis dis qu'il n'a plus qu'à rouler à droite sur la grande voie libre, quand je remarque qu'il s'arrête sur la gauche, alors je lui dis "ah ben oui, forcément, sauf si on va à gauche" (je ne lui fais pas la remarque qu'il n'a pas indiqué de changement de direction qui aurait permis de comprendre son intention directionnelle. Il s'arrête, prend le temps de tourner la tête et me lance un sonore et posé

"connasse"

quand je suis à sa hauteur. j'ai dit

"avec plaisir"

, mais la meilleure aurait été, et le copyright en revient à ma super copine rigolote

"tout le plaisir est pour moi."

je pense qu'à la prochaine insulte, je la ressors.

J'attends de pied ferme un

"salope !".

 

tout le plaisir est pour moi.

Posté par betty black à 23:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 septembre 2017

tempus fugit

tu vois, là, je regrette de ne pas avoir pris le temps d'écrire deux-trois mots chaque jour.

la rentrée s'est bien passée. les enfants, ça va. Moi, ça va. La vie, ça va. en moins de 3 semaines, on est passé de "j'ai pas envie d'aller à l'école" à "en fait, c'est rigolo les devoirs !" à "m'man, j'ai pas envie d'avoir un carton jaune avec la maitresse... je serai la seule !"... et me voilà partie pour être la première mère reçue par la maitresse.

j'suis sur les rotules, je n'ai pas couvert les derniers livres, je n'ai pas fait mon emploi du temps à moi, j'ai pas fait mes comptes, je n'ai pas fait les plans des cuisines, je n'ai pas demandé de supervision, je n'ai pas fait mes analyses médicales, je n'ai pas... pfffiou, j'en peux plus de tous ces trucs que je n'ai pas faits, j'ai l'impression que je néglige ceux que j'ai faits.

je bois un bon café chauqe matin avant d'aller au taff, et ça, ça fait partie des petits plaisirs incroyables du quotidien. j'ai trouvé un type qui sait réparer les chaussures aparemment, et un autre qui pourrait faire qqchose pour mes sacs un peu usés.

nous ne passerons pas Noël dans les aéroports à courir après les fêtes de famille.

je voudrais surfer davantage.

lichat s'est enrhumé, et sa façon d'éternuer me fait rire.

j'ai réussi à aller au cinéma, et à inviter des gens à diner, et d'autres à l'improviste à déjeuner.

j'ai aidé aux devoirs, j'ai réalisé que la compréhension des lectures n'allait pas de soi, (quelle claque !), je suis parent d'élèves correspondant dans deux classes pour la première fois.

j'ai envie de dormir, j'essaie de ne pas trop me fatiguer, j'aimerais trouver la force de me coucher avant 1h32.

je trouve que ma vie est belle; et je crois que si je n'avais pas cette vie, je pourrais la regarder avec envie.

Posté par betty black à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]